Site Officiel de l'AOP Piment d'Espelette
Site Officiel de l'AOP Piment d'Espelette

Point Presse le 06/02/2014 : le Piment d’Espelette, un ingrédient pas comme les autres !

Le Syndicat de l’AOP Piment d’Espelette mène une étude pour fixer le cadre du « bon usage de la poudre de piment » en partenariat avec la halle technologique de Montardon et le Centre de Formation des Apprentis Agricoles des Pyrénées-Atlantiques. Dans un contexte européen juridique flou (*) on constate la multiplicité des produits étiquetés ‘’au piment d’Espelette’’ avec une grande variation de dosages de ce dernier.

Nous avons élaboré un protocole expérimental basé sur l’analyse sensorielle afin de déterminer la concentration minimale de piment d’Espelette à mettre dans les produits transformés méritant l’étiquetage « au piment d’Espelette ».
Aujourd’hui, nous vous proposons donc de relayer la phase de concrétisation de cette étude importante pour notre Appellation d’Origine Protégée en participant à la journée du 6 février 2014.

 
(*) Selon les lignes directrices de l’Union Européenne en date du 16/12/2010 l’ingrédient doit être utilisé « en quantité suffisante afin de conférer une caractéristique essentielle à la denrée alimentaire concernée » (cf. LD de l’UE N°2010/341/03)

 

Organisation :

Les dégustations : Le 6 février 2014 à partir de 9h30

Le point presse : Le 6 février 2014 à 12h

 
Le lieu : HALLE TECHNOLOGIQUE AGROALIMENTAIRE DE MONTARDON
(au sein du lycée agricole de Pau-Montardon)

 

L’objectif de cette séance :
Dans 4 plats typiques de la région : axoa, pâté, piperade, poulet basquaise, il s’agit de déterminer la concentration préférée en piment d’Espelette.
Cela permettra ensuite de conseiller sur l’appellation « au piment d’Espelette » les consommateurs et l’ensemble de la filière agro-alimentaire (industries agro-alimentaires, restaurateurs, traiteurs…).

 

Le déroulement :
Le panel de dégustateurs (une trentaine de personnes) est composé de consommateurs lambda non professionnels, non entraînés. Ce jury d’analyse sensorielle se verra présenter successivement, quatre assiettes de chaque plat : axoa, pâté, poulet, piperade.
La seule différence entre ces 4 assiettes étant leur concentration en piment d’Espelette.
Chaque consommateur devra donner son classement hédonique de ces 4 assiettes.
Les résultats sont exploités de façon statistique pour identifier la concentration minimale de poudre de piment d’Espelette permettant de caractériser sa présence et donc de justifier l’usage de la mention « Au Piment d’Espelette ».

 
Pourquoi cet événement est important :

– Défendre le « bon usage » de l’utilisation du piment auprès de l’ensemble de la filière agro-alimentaire, en s’appuyant sur des résultats sérieux.

– Conseiller au mieux les consommateurs qui seront alors à même de détecter les usages parfois abusifs de la mention « Au piment d’Espelette ».

– Montrer l’implication du centre de formation des apprentis agricoles des Pyrénées-Atlantiques dans les filières agricoles et agro-alimentaires.

– Insister sur l’importance de l’apprentissage en agriculture, de son dynamisme, de sa réussite.

– Réunir sur la halle technologique, outil pédagogique et productif moderne les différents protagonistes de l’agroalimentaire: formation, industries, artisans, des conseillers d’orientation, des élus, des représentants des institutions et collectivités régionales, départementales et locales.

 

Personnes à contacter :

– Technique : Rémi Pinos – 06 75 05 07 39
– Halle technologique : Pascal Lopez – 05 59 33 12 89 (pascal.lopez@educagri.fr)
– Syndicat AOP Piment d’Espelette : Mayder Bertiere – 05 59 93 88 86